Forex 2019 : Analyse fondamentale et technique de long terme pour EUR/USD

Durant l’année 2018, l’Euro Dollar et le monde financier plus globalement a principalement été dominé par deux facteurs : les troubles politiques et les craintes d’un ralentissement de la croissance économique.

Les questions politiques étaient anticipées et attendues suite à la victoire du référendum pour le Brexit et celle de Trump à la présidence des États-Unis. Cependant, le déraillement de la croissance économique et les anticipations de plus ne plus négatives ont fait leur apparition en cours de route. Juste avant que les premiers signes de ralentissement n’apparaissent, la Fed avait déjà relevé les taux, avec un message optimiste sur l’économie américaine. La BCE également était suffisamment confiante pour annoncer la fin du QE.

Trump et la guerre commerciale

Les tensions commerciales entre les États-Unis et le reste du monde étaient l’un des principaux troubles politiques de 2018. La politique protectionniste de Trump vise à « redonner de la splendeur à l’Amérique », et qui met l’accent sur le déficit commercial avec la Chine, a suscité des craintes tout au long de l’année.

En se concentrant sur leurs relations étrangères, les États-Unis ont négligé les développements locaux et la croissance. Les chiffres macroéconomiques américains étaient plutôt encourageants, mais derrière les gros titres, il y eu quelques chiffres plus inquiétants.

Dans cette bataille commerciale contre le reste du monde, et particulièrement la Chine, les États-Unis ne prennent pas un avantage conséquent, surtout au vue des problèmes locaux, politiques et économiques.

Trump et la Fed

Ensuite, c’est la réserve fédérale. La politique de «retour à la normale» de la Fed a donné lieu à 4 hausses de taux en 2018 et au retrait de 374,6 milliards de dollars de son argent à un taux mensuel de 34,1 milliards de dollars.

Trump a alors décidé de s’immiscer dans la politique monétaire de la Fed, ce qu’aucun autre président américain n’avait fait. Trump a déclaré qu’il n’était pas « satisfait » du président de la Fed Jerome Powell, et de sa politique de resserrement monétaire, qui empêche d’avoir un Dollar plus faible, comme il l’aurait souhaité.

Face au ralentissement économique et aux perspectives mitigées, Powell a modifié sa communication, passant d’un « long chemin à parcourir » pour atteindre des taux neutres, à « juste en dessous » des taux neutres, entre octobre et novembre. Dans sa dernière déclaration de politique monétaire, Powell a déclaré que les taux des fonds fédéraux étaient « maintenant au plus bas de la fourchette neutre ». Les prochaines hausses de taux en 2019 dépendront des données, mais l’influence de la Fed sur les devises devrait probablement devenir plus modérée.

La courbe des taux suggère une potentielle récession

La courbe des taux américains s’est aplatie. Le taux du Trésor à 10 ans est tombé à 2,75% après la Fed, atteignant son plus bas niveau en 7 mois, tandis que le rendement à 2 ans est resté autour de 2,67%. Une différence de moins de 10 points de base entre les taux 10-2 ans a été observée pour la dernière fois en juin 2007, juste avant le grand crash boursier. Une courbe de rendement inversée est en effet généralement considérée comme un signe de récession. Même si le moment n’est pas encore venu de paniquer, il s’agit en réalité de jours inquiétants.

L’économie européenne en difficulté

Outre-Atlantique, les choses ne vont pas mieux. Malgré l’annonce de la fin du QE, le directeur de la BCE, Mario Draghi, a reconnu que les risques pour l’économie s’orientent à la baisse. Lors de sa réunion de décembre, la banque centrale a abaissé ses prévisions de croissance et d’inflation et, tout en continuant de faire confiance aux développements futurs, la banque centrale devrait maintenant rester en attente au moins jusqu’au dernier trimestre de 2019.

Des incertitudes proviennent non seulement du protectionnisme des États-Unis, mais aussi de la tourmente locale, avec la France en fort ralentissement, la crainte d’un resserrement du crédit en Italie et le départ du Royaume-Uni sans accord clair.

Les élections européennes constituent un autre risque politique

Une multitude de postes clés s’ouvriront en Europe l’année prochaine, mais l’accent sera mis sur les élections de mai pour décider de l’avenir de la présidence de la Commission Européenne, actuellement assumées par Jean-Claude Juncker.

Bien que le nombre de députés passe de 751 à 705 – du fait du Brexit – le Parti Populaire Européen (PPE) a encore de grandes chances de rester le plus grand groupe de partis, ce qui place Manfred Weber en pole position pour succéder à Juncker à la présidence de la Commission Européenne.

Les derniers sondages continuent également de placer le PPE parmi les favoris, mais il reste encore beaucoup de temps entre maintenant et mai, de sorte que la popularité pourrait changer dans les mois à venir.

Cette élection permettra de voir si les populistes peuvent s’unir pour s’attaquer au vieil établissement afin d’exercer leur influence au niveau européen.

Deux événements clés qui pourraient sceller le sort de EUR/USD en 2019

Il est certain que les développements qui ont dominé le Forex au cours de cette année continueront à montrer la voie au premier trimestre de 2019. Deux événements clés se dérouleront au cours de ces trois premiers mois et pourraient sceller le sort de la paire EUR/USD : la fin de la trêve de 90 jours entre la Chine et les États-Unis; et le Brexit. Aucun des deux développements ne semble sur de bonnes railles en ce début d’année.

Les tensions commerciales devraient encore peser sur le Dollar, alors que le Brexit va affecter plus fortement le Royaume-Uni mais ne sera pas bon non plus pour l’UE et l’Euro. Le premier trimestre devrait s’avérer assez tumultueux pour EUR/USD, mais le reste de l’année pourrait rester tout aussi mouvementé face aux troubles politiques et risques économiques.

Perspectives techniques EUR/USD de long terme

Après une forte hausse de EUR/USD en janvier, qui a duré jusqu’à la première semaine de février, portant la paire à un plus haut annuel à 1.2557, l’Euro est entré dans une phase de ventes, et a atteint un plus bas annuel en novembre à 1.1215.

Maintenant, évoluant environ 200 pips au-dessus de ce creux, EUR/USD n’a réussi à clôturer que deux mois haussiers dans cette tendance baissière, dont le mois de décembre, mais avec l’Euro aux niveaux actuels, une reprise haussière significative n’est toujours pas envisagée.

Le retracement Fibonacci annuel de 23.6% de la baisse annuelle se situe à 1.1532, tandis que celui de 38.2% de la même chute est situé à 1.1728, ce qui signifie que l’Euro Dollar devra grimper de 300 pips, et atteindre des niveaux jamais vus depuis août dernier pour avoir des chances de reprise haussière plus durable. Le retracement 50% du même rallye se situe à 1.1886, celui de 61,8% vient à 1.2044.

Le graphique hebdomadaire montre que la paire EUR/USD a consolidé pendant huit semaines consécutives, avec le plus haut niveau atteint à 1.1485 après le creux annuel mentionné, et plusieurs sommets hebdomadaires dans la zone des 1.1450/70. Cela représentait une résistance critique entre 2015 et 2017.

Les graphiques de long terme, comme les statistiques mensuelles et hebdomadaires, montrent que les indicateurs techniques restent dans des niveaux négatifs, mais sans force directionnelle claire, et ne suggérant pas un retour de la hausse.

La baisse semble cependant bien limitée par le plus bas mentionné qui, s’il était cassé, pourrait entraîner une extension vers le bas en direction des 1.1000. En dessous, 1.0600 vient comme la prochaine cible baissière possible, dans l’étrange cas où le Dollar regagne en force.

Comme cela s’est passé il y a quelques années, entre EUR et USD, ce ne sera pas le plus fort qui sera victorieux mais le moins faible.

  • Graphique EUR/USD Hebdomadaire

© 2019, Multitrading.fr. Tous droits réservés.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous Contacter

Laissez-nous un message, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

©2020 Multitrading.fr Analyses, Actualités et Formation pour le Trading Multimarchés (EUR/USD, Bitcoin, CAC 40, Or, Pétrole, etc...)

Pourquoi Multitrading.fr ? - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Avertissement sur les risques

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account