Investir dans la Marijuana, un marché au potentiel de 166 milliards de dollars

La marijuana n’est peut-être qu’une «plante», mais Wall Street et les investisseurs suivent de près son potentiel de croissance à long terme, et investir dans la Marijuana devient définitivement un thème à la mode.

Longtemps considéré comme un sujet tabou, le cannabis a fait son chemin pour s’imposer. Aux États-Unis, où l’opinion en faveur d’une légalisation à grande échelle ne représentait que 25% en 1995, un nombre record de personnes (66%) souhaitent désormais voir la marijuana légalisée au niveau national. Ce soutien croissant est l’une des principales raisons pour lesquelles 33 États ont maintenant donné le feu vert au cannabis à des fins médicales et 10 de ces États ont également donné leur accord pour l’utilisation récréative.

L’expansion mondiale a été tout aussi brillante. L’année dernière, les ventes mondiales de cannabis ont atteint 12,2 milliards de dollars. Arcview Market Research et BDS Analytics tablent sur un chiffre d’affaires mondial de 16,9 milliards de dollars en 2019, ce qui représente une croissance de 38%. Plus de 40 pays à travers le monde ont également brandi le drapeau vert du cannabis à des fins médicales.

Mais la grande question est la suivante: quelle taille l’industrie de la marijuana pourrait-elle atteindre?

L’industrie mondiale du cannabis pourrait être plus importante que vous ne le réalisez

Owen Bennett, analyste principal chez Jefferies, prévoit des ventes annuelles de 50 milliards de dollars d’ici 2029, avec un marché adressable total atteignant 130 milliards de dollars par an, bien qu’aucun délai ne soit imparti à cette estimation. Jusqu’à récemment, la projection de Bennett avait été le summum de l’optimisme en matière de cannabis. Cependant, un de ses pairs a récemment détrôné sa projection avec une estimation encore plus agressive.

Il y a environ deux semaines, Christopher Carey de Bank of America a commencé à couvrir quatre actions de cannabis. Ce faisant, il a également défini diverses attentes pour l’industrie, notamment son potentiel de vente total. Selon Carey, l’industrie de la marijuana pourrait un jour atteindre 166 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, tout en bouleversant des secteurs allant de l’alcool et du tabac à la santé et au bien-être, pour un chiffre d’affaires annuel de 2,6 billions de dollars.

De plus, Carey estime que les États-Unis représenteront plus du tiers (34%) de ce marché adressable total, contre seulement 3% pour le Canada. Cela ferait grimper le potentiel de ventes à près de 5 milliards de dollars par an pour le Canada et à 56 milliards de dollars pour les États-Unis.

Il est clair que certaines choses doivent encore se produire avant que l’industrie légale du cannabis atteigne 166 milliards de dollars de ventes annuelles. Cela inclut de s’attaquer au marché noir massif en légalisant le cannabis aux États-Unis et dans d’autres pays développés, et dans l’intervalle, en consolidant les aspects surchargés de l’industrie, tels que les producteurs autorisés.

Trois façons d’investir sur un marché de 166 milliards de dollars

Toutefois, Carey a une assez bonne idée de la façon dont les investisseurs devraient envisager d’investir leur argent pour tirer parti de la course au vert.

Investir dans la Marijuana avec Hexo

HEXO, basée au Québec, est le premier choix de Carey dans le secteur. C’est un choix intéressant, étant donné que Jefferies a répertorié HEXO comme l’un de ses deux titres de cannabis à vendre. HEXO a décroché le plus gros contrat d’approvisionnement de son histoire en avril 2018 – un contrat de cinq ans, d’un total de 200 000 kilos avec le Québec, qui pourrait être prolongé pour une sixième année. Combinée à l’achat récemment annoncé de Newstrike Brands par HEXO pour 197 millions de dollars, la société aura la capacité de produire 150 000 kilos à son apogée, ce qui devrait être suffisant pour le sixième rang au Canada. En bref, Carey voit beaucoup d’occasions pour HEXO de nouer des partenariats au-delà de Molson Coors Brewing, et estime que la société ne comporte aucun risque en raison de son contrat d’approvisionnement avec le Québec.

Investir dans la Marijuana avec Aurora et Canopy

Carey estime également que les investisseurs ne peuvent pas se tromper avec Aurora Cannabis ou Canopy Growth, qui ont également reçu une note d’achat.

Aurora Cannabis est facile à apprécier pour la plupart des entreprises de Wall Street en raison de son potentiel de production sans précédent et de sa présence mondiale supérieure. Bien que l’équipe dirigeante d’Aurora ait systématiquement mesuré ses pics de production, Elle ne devrait avoir aucune difficulté à dépasser les 700 000 kilos par an et peut-être même près de 800 000 kilogrammes par an à son apogée.

Pendant ce temps, Canopy Growth, le plus important titre de marijuana au monde par capitalisation boursière, affiche un bilan énorme avec des liquidités de 3,7 milliards de dollars à la fin de 2018. Ces liquidités, qui provenaient principalement d’un investissement en actions de 4 milliards de dollars , courtoisie de Constellation Brands, permettra à Canopy d’acquérir des activités complémentaires, d’implanter de nouveaux marchés étrangers, de diversifier son portefeuille de produits et de renforcer ses marques. Canopy, comme Aurora, a également une forte présence internationale, éliminant ainsi de nombreuses inquiétudes quant à la banalisation future de la fleur de cannabis séchée.

Une action de cannabis à éviter

De son côté, Carey ne croit pas que les investisseurs devraient s’exposer au groupe Cronos pour le moment. Recevoir l’équivalent d’une note de vente n’a rien de nouveau pour Cronos, car elle a reçu quatre notes de vente totales au cours des derniers mois.

Alors que Carey apprécie les plus de 1,8 milliard de dollars que le groupe Cronos a actuellement dans son bilan, lui et son entreprise ne peuvent tout simplement pas ignorer la récente appréciation de la société. La capitalisation boursière de 5,7 milliards de dollars du groupe Cronos est vraiment inquiétante si l’on considère que sa production maximale de 120 000 kilos n’est suffisante que pour le huitième rang au Canada et n’est présente que sur quatre marchés internationaux. Si et même quand la marchandisation commencera au Canada, Cronos est un candidat de choix pour voir ses marges se détériorer en raison du manque de canaux de vente à l’étranger.

© 2019, Multitrading.fr. Tous droits réservés.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous Contacter

Laissez-nous un message, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

©2020 Multitrading.fr Analyses, Actualités et Formation pour le Trading Multimarchés (EUR/USD, Bitcoin, CAC 40, Or, Pétrole, etc...)

Pourquoi Multitrading.fr ? - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Avertissement sur les risques

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account