Prévisions BCE de 8 banques majeures

Prévisions BCE

Aujourd’hui, la Banque Centrale Européenne (BCE) doit annoncer sa décision sur les taux d’intérêt et de dépôt à 13h45. Le consensus du marché est que la BCE doit rester en attente et à l’approche de l’heure de publication, voici les prévisions des économistes et des chercheurs de huit grandes banques, concernant la prochaine réunion de la BCE. La plupart des économistes et des chercheurs s’attendent à une augmentation d’environ 500 milliards d’euros du Programme d’achat d’urgence de pandémie (PEPP).

Capital Economics

« Les décideurs politiques ont signalé leur intention de développer davantage le PEPP lors de la réunion de politique monétaire de jeudi prochain. Nous pensons qu’ils ajouteront au minimum 500 milliards d’euros supplémentaires à ce programme, ce qui portera le total à 1 250 milliards d’euros.

Il est également probable qu’ils déclarent qu’ils prévoient de poursuivre les achats nets dans le cadre du programme d’urgence au moins jusqu’à la mi-2021 et de réinvestir les paiements du principal arrivant à échéance pendant une période significative au-delà de cette date ».

Danske Bank

« Nous attendons de la BCE qu’elle augmente l’enveloppe du PEPP de 500 milliards d’euros jusqu’en juin 2021 lors de la réunion de la semaine prochaine. Nous ne nous attendons pas à ce que de nouvelles catégories d’actifs soient ajoutées à ce stade. Nous prévoyons également une prolongation du PPA « normal » de 20 milliards d’euros par mois, mais pas d’enveloppe supplémentaire du PPA lorsque l’enveloppe actuelle de 120 milliards d’euros prendra fin en décembre de cette année.

Nous n’attendons pas d’annonce sur la stratégie de réinvestissement potentielle du PEPP la semaine prochaine ».

Nordea

« Nous pensons que la BCE est prête à assouplir à nouveau sa politique monétaire lors de la réunion du Conseil des gouverneurs de la semaine prochaine : cette fois en augmentant le PEPP de 500 milliards à 1250 milliards et peut-être même en signalant que les achats ne prendront pas fin d’ici décembre 2020. […] Des achats d’obligations encore plus importants devraient cimenter davantage le régime de faible rendement et comprimer les écarts obligataires intra-zone euro ».

ING

« Nous attendons de la BCE qu’elle augmente le PEPP de quelque 500 milliards d’euros lors de la réunion de la semaine prochaine pour prolonger le programme jusqu’à la mi-2021. La BCE pourrait également décider d’inclure les « anges déchus » dans le programme, annoncer que les recettes du PEPP seront réinvesties et revoir le système d’échelonnement. En fin de compte, la BCE devra trouver un équilibre entre faire plus maintenant (peut-être avec une dernière grande poussée) et continuer à spéculer sur sa capacité et sa volonté de faire plus à l’avenir ».

TDS

« Nous attendons de la BCE qu’elle augmente la taille du PEPP de 500 milliards d’euros, conformément aux attentes du consensus. Les dégradations sans précédent de la croissance plaident en fait pour un programme encore plus important. En outre, nous attendons de la BCE qu’elle annonce une augmentation des achats pour inclure les anges déchus, afin de faire face aux pressions potentielles au fur et à mesure que les dégradations se succèdent au cours de l’été.

Enfin, nous attendons la confirmation que les achats de PEPP seront réinvestis, le délai restant ouvert pour l’instant jusqu’à ce que l’ampleur du choc soit claire pour leur permettre de se calibrer correctement ».

Rabobank

« La BCE va probablement annoncer un ajout de 250 milliards d’euros au PEPP en plus d’une réduction de 10 points de base du taux d’escompte. Bien qu’un gros titre concernant une baisse de taux pourrait faire vaciller l’euro, dans l’environnement actuel, les investisseurs sont plus susceptibles de voir une nouvelle action politique comme une raison de plus pour investir plus d’argent dans des actifs périphériques, ce qui pourrait apporter un certain soutien à l’euro ».

MUFG

« Nous attendons de la BCE qu’elle augmente le PEPP de 500 milliards d’euros et qu’elle poursuive les achats d’actifs jusqu’au milieu de l’année prochaine au moins, en réponse à une nouvelle révision à la baisse de ses prévisions de personnel ».

Deutsche Bank

« Nos économistes s’attendent à ce que le PEPP de 750 milliards d’euros annoncé en mars soit doublé pour atteindre 1 500 milliards d’euros et soit prolongé jusqu’à la mi-2021. Ils s’attendent également à d’importantes révisions à la baisse des prévisions du personnel, ce qui pourrait leur donner une marge de manœuvre pour agir plus avant, le président Lagarde ayant déjà indiqué que leurs prévisions se situent entre les scénarios « moyen » et « sévère » dont la BCE avait précédemment discuté, impliquant une croissance du PIB cette année comprise entre -8 % et -12 %.

L’autre aspect intéressant à surveiller aujourd’hui sera la manière dont Lagarde répondra aux questions sur l’arrêt de la Cour constitutionnelle allemande, qui a remis en cause le précédent programme d’achat du secteur public de la BCE dans un arrêt de la Cour le mois dernier ».

© 2020, Multitrading.fr. Tous droits réservés.

Nous Contacter

Laissez-nous un message, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

©2021 Multitrading.fr Analyses, Actualités et Formation pour le Trading Multimarchés (EUR/USD, Bitcoin, CAC 40, Or, Pétrole, etc...)

Pourquoi Multitrading.fr ? - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Avertissement sur les risques

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account