Les marchés boursiers soutenus par la Fed et les statistiques économiques

bourse

Après une fin de séance dans le rouge hier, les indices boursiers européens ont solidement rebondi ce mardi. En effet, des annonces de la Fed dans la soirée ont permis de soutenir le sentiment de marchés. Ainsi, le rebond des indices boursiers américains hier laisse place à une hausse en Europe aujourd’hui. La Fed restera encore au centre de l’attention des marchés ce mardi, en plus de quelques statistiques à surveiller.

La Fed va soutenir davantage les entreprises américaines

Après un weekend peu réjouissant sur le front des contaminations au Covid-19 en Asie et aux États-Unis, les marchés boursiers avaient entamé la semaine globalement en baisse. Toutefois, une intervention de Jerome Powell, président de la Fed, avant la fin de la journée a relancé le sentiment de risque sur les marchés financiers.

En effet, Powell a annoncé hier que la Fed commencera à acheter des dettes d’entreprises individuelles. Étendant ainsi un programme qui était auparavant limité à l’achat de fonds négociés en bourse (ETF). Il s’agit donc d’un nouvel effort de la banque centrale pour soutenir le marché du crédit dans le cadre de ses dispositifs d’urgence mis en place à la suite de la pandémie de coronavirus. Cette annonce a ainsi permis un retournement à la hausse des indices boursiers, après une séance plutôt orientée à la baisse.

De plus, les médias parlent de plus en plus d’un nouveau plan de relance du gouvernement. En effet, l’administration Trump préparerait un projet de loi supplémentaire de 1 000 milliards de dollars pour des dépenses d’infrastructure. Toutefois, le projet traine depuis l’élection de Trump, et il n’est pas clair si le projet se trouve réellement à un stade plus avancé.

Enfin, les chiffres des nouvelles contaminations au Covid-19 ont été plus rassurants lundi, après un weekend de hausses.

Les autres banques centrales et les statistiques aussi en soutien

Cette nuit, la Banque du Japon (BoJ) a également apporté sa pierre à l’édifice du soutien des marchés financiers. En effet, la BoJ a augmenté la taille de son programme de prêts directs aux entreprises. Il est passé de 700 milliards de dollars initialement, à l’équivalent de 1 000 milliards de dollars. Cette nouvelle a en effet également contribué à l’amélioration du sentiment de risque sur les marchés. Et cela d’une manière directe par son action, mais aussi d’une manière indirecte. En effet, son action renforce les espoirs de voir d’autres banques centrales encore agir cette semaine.

Ainsi, la Banque d’Angleterre (BoE) et la Banque Nationale Suisse (BNS) pourraient également annoncer de nouvelles mesures de relance jeudi. De plus, un membre de la Banque Centrale Européenne (BCE), Fabio Panetta, a exprimé la possibilité que la BCE achète également la dette de sociétés mal notées.

Concernant les statistiques, l’indice ZEW allemand sur le moral des investisseurs à également positivement surpris. En effet, l’indice est ressorti en hausse de 51,0 en mai à 63,4 en juin.

Les ventes au détail US ont affiché un solide rebond de 17,7% en mai. Elle étaient attendues en hausse de 8% seulement. C’est donc bonne nouvelle pour la consommation américaine après la chute de -14,7% en avril. Les ventes au détail core, excluant les produits volatiles, ont bondi de 12,4%, contre 5,5% attendu. Cela suit une chute de -15,2% précédemment.

Le discours de Powell sera très surveillé ce mardi

Le calendrier économique de ce mardi sera également marqué par une nouvelle intervention du président de la Fed, Jerome Powell. Après ses annonces de la veille sur les achats de dettes d’entreprises individuelles, son intervention du jour sera encore plus scrutée. En effet, Le président de la Réserve fédérale témoignera devant la commission bancaire du Sénat dans son rapport semestriel au Congrès sur l’état de la politique monétaire, à partir de 16h00.

Powell devrait notamment dévoiler les premières nouvelles prévisions de la Fed pour l’économie américaine cette année. Il ne les avait pas mises à jour en mars en raison de l’incertitude causée par la pandémie. Il parlera également de l’efficacité des mesures de relance de la Fed. Nous pourrions donc avoir des informations complémentaires sur l’achat direct d’obligations d’entreprises individuelles.

L’Agence Internationale de l’Énergie annonce un plus rapide rééquilibrage du marché du pétrole

Dans son rapport mensuel sur le marché mondial du pétrole de juin, l’AIE a revu à la hausse ses prévisions de demande de pétrole cette année. L’agence a en effet révisé à la hausse ses prévisions de demande moyenne de 500 000 barils par jour. Elle estime désormais que la demande ne devrait baisser en moyenne que de 8,1 millions de barils par jour. Auparavant, son estimation était de 8,6 millions de barils par jour. Il s’agit cependant encore de la plus forte baisse annuelle jamais enregistrée depuis que l’AIE a commencé à compiler ses données.

L’AIE était également plus optimiste pour 2021. Elle prévoit en effet une augmentation de la demande de 5,7 millions de barils par jour. Cela suggère que le marché du pétrole devrait se rééquilibrer plus rapidement que précédemment estimé.

© 2020, Multitrading.fr. Tous droits réservés.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous Contacter

Laissez-nous un message, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

©2020 Multitrading.fr Analyses, Actualités et Formation pour le Trading Multimarchés (EUR/USD, Bitcoin, CAC 40, Or, Pétrole, etc...)

Pourquoi Multitrading.fr ? - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Avertissement sur les risques

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account