Les craintes du coronavirus pèsent sur les marchés boursiers

baisse des indices boursiers

Les marchés boursiers européens avaient clôturé dans le vert hier, mais avaient déjà ralentit leur rythme. Aujourd’hui, ils ouvrent dans le rouge, après que les marchés US aient été plus faibles en clôture hier. En effet, le sentiment de marché se retourne progressivement, alors que les traders continuent de craindre une nouvelle vague d’épidémie de coronavirus. Dans le même temps, les statistiques économiques plus positives et les banques centrales continuent d’apporter un soutien.

Les marchés reculent face aux craintes de deuxième vague de coronavirus

Les indices boursiers en Europe ont globalement clôturé en légère hausse hier, en perte de vitesse par rapport à la veille. Toutefois, les indices américains ont ensuite terminé la séance en baisse, mise à part le Nasdaq qui continue de surperformer. Ainsi, le sentiment de marché a continué à se retourner vers une aversion au risque. Aujourd’hui, le mouvement se poursuit, les marchés européens ayant ouvert en baisse et continuant à chuter davantage en ce début d’après-midi.

Ainsi, le CAC 40 plonge de -1,4%, tandis que le DAX 30 perd -1,1%. Le FTSE 100 recule de -0,9% seulement, aidé par le soutien de la Banque d’Angleterre qui a renforcé son programme d’achat d’actifs de 100 milliards de livres. L’indice paneuropéen Euro Stoxx 50 cède -1,0%. Aux États-Unis, les contrats futures indiquent du jour sur les trois principaux indices. Le S&P 500 et le Dow Jones 30 perdant -0,6%, et le Nasdaq -0,3%.

Les hausses de nouveaux cas en Chine et aux États-Unis font en effet craindre une nouvelle vague de pandémie de Covid-19. Le nombre de nouveaux cas de coronavirus a enregistré un nouveau record mercredi en Californie et au Texas. Les deux États américains les plus peuplés. Plusieurs autres États, dont l’Oklahoma, où le président Donald Trump doit tenir samedi un grand meeting, ont aussi publié des chiffres en hausse. Au Texas, le nombre d’hospitalisations dues au coronavirus a ainsi augmenté de 11% mercredi.

En Chine, les autorités ont fait état de 21 nouveaux cas d’infection à Pékin pour la journée de mercredi. Portant à 158 le bilan des sept derniers jours. La hausse des infections à Pékin a incité la ville à annuler des vols, à fermer des écoles ainsi qu’à bloquer certains quartiers.

Le CAC 40 accélère sa baisse

Le graphique horaire du CAC 40 montre que la hausse de l’indice français a freiné depuis hier après-midi. Mais que le retournement baissier s’était arrêté sur le support des 4960 plus tôt dans la journée. En effet, l’ancienne résistance des 4960, qui avait limité la hausse depuis le 11 juin, a offert un support, mais qui a fini par céder cet après-midi. Cela a renforcé le biais baissier intraday. Le CAC 40 pourrait alors retrouver les 4880 dans un premier temps, puis éventuellement poursuivre en direction des 4790 et 4720.

Dans le sens inverse, pour que le CAC 40 retrouve sa force il doit remonter au-dessus des 4960. Dans ce cas, les acheteurs pourraient en profiter pour revenir à la charge et faire remonter le CAC 40 en direction des plus hauts de la veille vers 5025. Plus haut l’indice parisien pourrait ensuite pousser en direction des 5055. Une cassure au-dessus des 5055 pourrait toutefois nécessiter un catalyseur haussier pour relancer le moral des investisseurs.

Enfin, on peut noter que l’indicateur RSI a cassé sous le niveau médian de 50. Suggérant que le biais de court terme s’est retourné à la baisse, les vendeurs ayant pris le contrôle.

EUR/USD marque une pause sur son support

Le graphique intraday de EUR/USD montre que la paire de devises n’arrive toujours pas à casser son support des 1.1210 malgré les pressions baissières et une phase de baisse qui se prolonge. Ainsi, une cassure sous les 1.1210 reste encore probablement nécessaire pour que l’Euro Dollar recule davantage à court terme.  Fragilisant davantage la configuration technique de la paire à court terme.

En effet, si cette cassure technique se confirme, EUR/USD pourrait ensuite chuter davantage en direction des 1.1145. Plus bas, la paire pourrait se diriger vers 1.1020 dans un premier temps. Le seuil des 1.1020, s’il est retrouvé à court terme, sera très important à surveiller par les trader de EUR/USD, puisqu’il était précédemment une importante et solide résistance pendant une longue période, où la paire a consolidé, et dont la cassure a laissé place à un robuste rallye haussier.

Dans le sens inverse, tout rebond de l’Euro Dollar doit dépasser la ligne de résistance baissière qui vient du pic du 10 juin, et qui passe actuellement vers 1.1300/1.1305. Au-dessus, les perspectives de EUR/USD deviendraient plus positives. Pour ensuite un éventuel retour près du récent sommet des 1.1415. Plus haut, un retour au-dessus de 1.1415 pourrait favoriser une hausse de EUR/USD en direction des 1.1500, le prochain obstacle haussier d’importance.

Enfin, on peut noter que l’indicateur RSI en H4 reste en dessous de 50, suggérant encore un biais baissier à court terme.

© 2020, Multitrading.fr. Tous droits réservés.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous Contacter

Laissez-nous un message, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

©2020 Multitrading.fr Analyses, Actualités et Formation pour le Trading Multimarchés (EUR/USD, Bitcoin, CAC 40, Or, Pétrole, etc...)

Pourquoi Multitrading.fr ? - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Avertissement sur les risques

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account